L’appel du 18 juin de Marc-André Léger


De toute façon, le Général n’était pas disponible…

Un autre grand moment vécu en compagnie d’un musicien rare, un ‘ovni’ doté d’une superbe voix et d’un talent de guitariste hors pair.

Plonger dans l’univers de Marc-André Léger, c’est se laisser convaincre qu’on peut interpréter les plus grands standards et se les réapproprier de façon originale tout en restant fidèle à l’oeuvre.

Nous avons passé deux heures intenses en sa compagnie et nous sommes laissés bercer par ses mélopées, le point d’orgue étant probablement un ‘Sail On’ (compo originale de MAL) magistral à la fin duquel les notes latinos surprennent autant qu’elles enchantent. Un peu comme ce petit gamin qui la veille à la médiathèque lui a demandé s’il vivait sur un bateau, certainement parce qu’il a vu en lui un cousin de Jack Sparrow, le héros de Pirates des Caraïbes.

Ce mec est hors norme et construit un univers musical à son image et à celle de son parcours, depuis son Nouveau-Brunswick natal en passant par le Québec pour finalement se poser en Suisse : généreux et sans concessions.

So long, mate, we’ll meet again!