Les influences de Miles Nielsen vont de la Soul d’Otis Redding aux sons pop de Jellyfish, et ses mélodies rappellent les plus belles heures de Fleetwood Mac et de Tom Petty & the Heartbreakers. Et comme bon sang ne saurait mentir, Miles Nielsen n’oublie pas de distiller une dose de rock dans sa musique, son père n’étant autre que Rick Nielsen, guitariste et compositeur du groupe américain Cheap Trick.

Avec son groupe (le même depuis 2009) The Rusted Hearts, ils offrent le meilleur de l’Americana, et comme ils se font rares en Europe, il serait regrettable de manquer leur unique concert en France ! Et ils arriveront avec un tout nouvel album sous les bras, ‘Ohbahoy’.
Toutes les infos sur l’affiche, et surtout du son et des images pour vous donner envie.
Ne tardez pas à réserver, la chapelle est toute petite.

contact@lebuisbluesfestival.com ou 06 08 33 79 93